Forum non-officiel, ouvert le mardi 7 juin 2005
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Alain Ollier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 33124
Age : 49
Localisation : Village plein de vignes
Date d'inscription : 07/06/2005

MessageSujet: Alain Ollier   Ven 10 Aoû - 16:46

Extrait du Journal de Saône et Loire, édition du vendredi 10 août, www.lejsl.com

DANS LE RÉTROVISEUR AVANT LE PREMIER MATCH A BRAM DU CSLC
Alain Ollier ou le souvenir de la « Tête d'Or » de la grande époque


Alors que le CS Louhans-Cuiseaux ouvre la saison à domicile ce soir face à Rodez, retrouvailles avec un ancien grand nom du club, Alain Ollier, auteur d'une une belle carrière de footballeur.

Nous l'avions baptisé « Tête d'Or », surtout après ce but historique du 9 mai 1981 inscrit face au SO Pont-de-Chéruy Charvieu, un but acquis de la tête à la 85e minute de jeu et qui ouvrait, pour la deuxième fois, les portes de la Division 2 au CS Cuiseaux-Louhans. « Cela fait bien parti des 3 à 4 meilleurs souvenirs de ma carrière », explique aujourd'hui Alain Ollier, quinquagénaire svelte et élégant qui dirige le centre de préformation de Vichy.
Étudiant en architecture dans le moment du moins, Alain Ollier, Auvergnat bon teint, aura constitué aux côtés de Malek Chikhi, le Maghrébin aux bacchantes de Gaulois et Daniel Jacquinot, alias « Tonton » le meilleur milieu de terrain que le club bressan ait possédé en 35 années d'existence. Alain, il se sentait plutôt bien au sein de cette formation bressane qui culbutait tous les ténors de l'époque, notamment l'Olympique de Marseille battu sans sourciller 2-1 à la faveur de deux penaltys d'Ollier. « Nous avions une formidable équipe de copains et je pense sincèrement que même avec un entraîneur résidant à 90 km de Cuiseaux : Denis Papastratidès, avec seulement, à l'époque, trois séances d'entraînement hebdomadaires que nous pouvions rivaliser avec les clubs les plus huppés ».
Il faut dire qu'en 1981-82, le CSCL alignait un ensemble de premier plan avec aux manettes un certain Hugo Bargas, joueur d'exception, un gardien de très bon niveau avec Jean-Claude Gibert, des attaquants exceptionnels dont un certain Antoine Trivino (23 buts pour une seule saison en Bresse Louhannaise). Cette folle ambiance de copains, Alain Ollier devait la retrouver dans la foulée avec le FC Montceau-Bourgogne. « Nous avions été toute la saison 1987-1988 aux trois premières places en D2, et puis nous perdons le dernier match qu'il ne fallait pas perdre à Alès. ».
Mais là aussi, Alain Ollier avait trouvé des partenaires de valeur : Patrick Bellot, Yves Bertucci, René Stzany, Christophe Rempp. « En fait, confie Alain, j'ai eu le bonheur de connaître dans ma vie trois présidents hors normes : M. Gardet président de la Fraternelle Amicale de Cournon-le-Cendre, Bernard Morey et Gérard Clayeux ».
Doté d'une classe naturelle manifeste avec ce dribble court qui désarçonnait tous ses adversaires, avec cette frappe soudaine des deux pieds qui aura secoué nombre de filets adverses, avec un jeu de tête extraordinaire, Alain Ollier est sans doute passé à côté d'une grande carrière professionnelle. Et il l'explique d'ailleurs sincèrement.
« Oui, j'ai raté le coche par deux fois. Une première fois en 1975 à St-Etienne, puis 5 ans plus tard à Auxerre où, par deux fois, on m'a proposé de passer professionnel et, pourtant, j'ai refusé ! » Pourquoi ? « J'avoue avoir eu toute ma vie une véritable phobie de l'avion. Et je pense que cette peur naturelle des airs aura pesé très lourd dans mes décisions ». International universitaire, Ollier aura ainsi refusé de participer aux Universiades de Mexico alors qu'il avait été retenu au sein de la sélection tricolore.
Après avoir entraîné avec bonheur Cournon, puis le Clermont Foot qu'il parvint à hisser de Division d'Honneur en 3e Division (1996), Alain Ollier devait être promu conseiller technique départemental du Cantal à Aurillac (1998). Il aura signé un bail de 4 années consécutives en pays cantalou avant de prendre la direction du centre de préformation de Vichy en 2002.
Passionné par son métier, Alain Ollier partage la vie de Jacqueline, institutrice à St-Georges-ès-Allier (Puy-de-Dôme). Il est aussi père de deux enfants, Fanny, 25 ans, Charly, 22 ans, lequel fait parti intégrante du collectif de Clermont-Foot 2007-2008. Fervent amoureux de la nature, plus spécialement de la pêche et de la récolte des champignons, Alain Ollier est par-dessus tout, un garçon sensible, intelligent et particulièrement convivial.
Michel Sylvain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cslouhanscuiseaux71.site.voila.fr
Philippe
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 33124
Age : 49
Localisation : Village plein de vignes
Date d'inscription : 07/06/2005

MessageSujet: Re: Alain Ollier   Ven 10 Aoû - 16:46

Cuiseaux-Louhans - Marseille, mon premier match à Bram
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cslouhanscuiseaux71.site.voila.fr
gabelou
Honneur


Nombre de messages : 1473
Age : 49
Localisation : montceau les mines
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: Alain Ollier   Dim 9 Fév - 11:31

QUE DEVIENS TU ? ALAIN OLLIER
Bonjour Alain, que deviens tu ?

A mon départ de Montceau, je suis rentré chez moi en Auvergne. Après avoir entrainé 10 ans ( Cournon et Clermont Foot) je suis rentré à la FFF et je dirige le Pôle espoir de Vichy depuis 11 ans.
Parallèlement à cette activité j’ai créé en 2007 avec 4 autres personnes une société d’édition et de distribution de jeux de société : « Blackrock Editions ».

Quel sont tes meilleurs souvenirs au FCMB ?

Tout d’abord, il y a forcément les nouvelles rencontres toujours enrichissantes et les moments de plaisir qu’apportent la pratique sportive dans un sport collectif..

La saison 87/88 durant laquelle nous avons été sur le podium (synonyme de barrages pour l’accession en L1) jusqu’à la dernière journée et un match perdu à Alès.
Je pense que nous aurions dû arriver à ces barrages si l’équilibre de l’équipe n’avait pas été perturbé en fin de saison par des événements extérieurs.
Durant cette saison-là, il y eut de belles victoires comme celle obtenue face à l’Olympique Lyonnais à Gerland.


Est-ce que tu suis toujours l’actualité du FCMB ?

Forcément je regarde toujours les résultats et le classement du FCMB. Finalement des 3 anciens clubs « historiques » (Montceau, Gueugnon et Louhans) c’est celui qui joue au plus haut niveau.
De plus mon fils joue à Yzeure qui est dans la même poule que Montceau.
Montceau viendra le 29 Mars à Yzeure et je serai dans la tribune !

Merci Alain
Alain Ollier à joué au FCMB de la saison 1985-1986 à 1987-1988. Milieu de terrain gaucher très technique Alain était un merveilleux tireur de coup franc, comme celui d'un match gagné 3-1 à Montpellier en 85-86 dans un angle impossible. Auteur de 10 buts en 31 matchs lors de sa première saison à Montceau sous la direction de Jean-François Jodar.

Site: FCMB

Ca, c'était du joueur..............Pour l'avoir vu jouer à Montceau dans les années 80(quand Montceau dominait le foot 71), c'était quelque chose. Il n'était pas gaucher?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alain Ollier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alain Ollier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum non-officiel de Louhans-Cuiseaux  :: LOUHANS-CUISEAUX - l'histoire :: Ils ont joué au club-
Sauter vers: