Forum non-officiel, ouvert le mardi 7 juin 2005
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Agression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Agression   Lun 17 Sep - 16:54

12 septembre 2007

Agression d'arbitre : 6 mois de prison ferme !
Le joueur auteur de l'agression de notre collègue Didier VINCENT (match du 29/04/07 Promotion Ligue Dole Crissey/Aiglepierre) qui l'avait frappé à la nuque à la fin de la rencontre, vient d'être condamné par le Tribunal de Grande Instance de Dole (39) à 6 MOIS de PRISON FERME, 1500 euros de dommages et intérêts, 400 euros au titre de l'article 475.1 pour la victime, 1 euro et 100 euros au titre de l'article 475.1 pour l'AFAF Franche-Comté (Amicale Française des Arbitres de Football) qui s'était portée partie civile.

Alors que le procureur avait requis 5 mois de prison ferme, le juge a décidé d'alourdir la peine, s'appuyant désormais sur le nouveau statut des arbitres de mission de service public mis en application depuis le 1er janvier 2007.

L'AFAF Franche-Comté se dit soulagée de cette sanction, alors qu'en dix mois, 10 arbitres sur le territoire régional ont été agressé. Que cela serve d'exemple et puisse dissuader ceux qui ternissent notre sport.


Source : le JSL et l'Amicale de Franche-Comté des Arbitres de Football (AFAF) http://afaf-franche-comte.blogspot.com/2007/09/agression-darbitre-6-mois-de-prison.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agression   Lun 17 Sep - 18:49

La sanction va dans le sens que l'on veut et c'est très bien ainsi.

Par contre Sym : AFAF = Amicale Francaise des Arbitres de Football.

Cette pseudo-association a pour but de protèger les arbitres juridiquement.
Il y en existe une autre, c'est l'UNAF, dont la Bourgogne fait partie et c'est celle qui rassemble le plus d'arbitre (Plus de 17000).
Revenir en haut Aller en bas
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Mar 18 Sep - 11:45

Twist a écrit:
Par contre Sym : AFAF = Amicale Francaise des Arbitres de Football.

Je l'ai défini entre parenthèses monsieur l'arbitre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agression   Mar 18 Sep - 18:51

Sym71 a écrit:
Twist a écrit:
Par contre Sym : AFAF = Amicale Francaise des Arbitres de Football.

Je l'ai défini entre parenthèses monsieur l'arbitre !

Non toi tu as mis : Amicale de Franche-Comté des Arbitres de Football Monsieur le pitre !
Revenir en haut Aller en bas
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Mer 19 Sep - 20:27

A la fin oui mais j'étais saoul. Regarde la dernière ligne du premier paragraphe vieux bouc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 32668
Age : 49
Localisation : Village plein de vignes
Date d'inscription : 07/06/2005

MessageSujet: Re: Agression   Mer 19 Sep - 20:55

La Ligue de Saône et Loire a réfléchi au problème de violence. Voici un résumé de leurs réflections et de leurs propositions :

Extrait du Journal de Saône et Loire, édition du mardi 18 septembre, www.lejsl.com

DÉLINQUANCE DES STADES
Un plan pour lutter contre la violence et les incivilités dans le football


Jeunesse et Sports 71 a lancé lundi soir devant des dirigeants de clubs un plan de prévention contre la délinquance des stades de foot. Encouragement au respect, actions éducatives pratiques et rappel de l'arsenal répressif.

Avec 195 clubs et près de 21 000 licenciés, la Saône-et-Loire est une terre de football. Terre aussi des dérives des valeurs comme l'attestent quelques affaires de violences physique ou verbale qui rendent « insupportables » certains comportements de joueurs, de spectateurs, voire de dirigeants, comme l'observe le sous-préfet de Chalon. A raison de deux cas graves par an en moyenne, le département n'est cependant « pas encore trop touché ».
Mieux vaut prévenir que guérir. C'est ce qui a décidé la direction départementale de Jeunesse et Sports à décliner un plan de prévention des incivilités et la violence dans le football. Lundi soir au siège de la Ligue de Saône-et-Loire à Montchanin, elle le présentait aux représentants des clubs du bassin minier. Une cinquantaine était présents sur 80.
L'administration vise trois cibles. Le public des matchs, parents compris, avec un petit dépliant qui répertorie les infractions et énumère les comportements souhaitables : soutenir son enfant même en cas d'échec, respecter les choix de l'entraîneur et de l'arbitre, etc. En prime un court témoignage de Guillaume Warmuz, longtemps gardien de but de Lens, un jour agressé par un supporter adverse (cf ci-contre). Et enfin la réaction à adopter quand on est témoin de violences ou d'acte de racisme.
Les seconds destinataires de cette campagne sont les joueurs, plus particulièrement les 13-15 ans. « Dans nos clubs, on sent que chez les joueurs de 15 à 18 ans, c'est plus difficile qu'avant, il y a plus d'agressivité, moins de respect » témoigne Michel Martin, président du district du Bassin Minier. Jeunesse et Sports 71 a décidé d'amener leurs clubs à leur « proposer un engagement signé » de respect des règles du jeu, de l'arbitre, des autres joueurs quels que soient leur origine et leur sexe, de refus du dopage et de la tricherie, et de la violence. Chaque signataire versera un euro symbolique et se verra remettre un t-shirt estampillé « la violence, pas chez nous ! Je m'engage » que l'administration a fait imprimer à 3 000 exemplaires. « On aimerait que les joueurs des deux équipes les portent pendant l'échauffement d'avant-match » indique Yves Lafont de Jeunesse et Sport.
On s'en doute, le plan s'adresse aussi et surtout aux dirigeants des clubs dont il veut encourager l'esprit éducatif. C'est en ce sens qu'un guide pratique leur a été distribué hier soir. Il le sera aussi aux dirigeants des clubs du Pays Saônois le 1er octobre prochain. En plus des idées d'actions favorisant le respect mutuel (cf ci-dessous), ils disposent à présent de fiches de signalement des rencontres à risque. Des représentants de la gendarmerie et de la police ainsi que le procureur Denier de Chalon leur conseillent vivement de solliciter les forces de l'ordre quand l'atmosphère est chaude ou un groupe de supporters agressifs. Dans le même esprit, Christian Durafourg, directeur de Jeunesse et Sports 71 les invite à renvoyer systématiquement des fiches de signalement d'incidents « pour nous aider à organiser la réponse ».
Le guide mentionne également toute l'étendue des peines encourues par les responsables des débordements dans les stades pour chaque type d'infraction. Un sujet qui touche visiblement les dirigeants : non seulement les arbitres bénéficient depuis octobre 2006 d'un statut plus protecteur, mais les tribunaux sont de plus en plus durs avec les délinquants du foot. Comme le dit un éducateur d'Écuisses, « Même dans nos clubs, attention à la championite ! Laissons les jeunes jouer sans pression. On ne peut pas gagner par tous les moyens. »
Thierry Dromard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cslouhanscuiseaux71.site.voila.fr
Philippe
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 32668
Age : 49
Localisation : Village plein de vignes
Date d'inscription : 07/06/2005

MessageSujet: Re: Agression   Mer 19 Sep - 20:56

La suite, toujours extrait du Journal de Saône et Loire, édition du mardi 18 septembre, www.lejsl.com

Des idées pour civiliser les joueurs

Dans son guide pratique distribué aux dirigeants de clubs de football, la direction Jeunesse et Sports 71 présente plusieurs idées d'actions, déjà mises en place par d'autres clubs en France.
1- Le message d'accueil. L'entraîneur, le capitaine ou un jeune de l'équipe qui joue à domicile convie l'ensemble des joueurs à la table de marque avant la rencontre et délivre un message. Par exemple : « Bienvenue à tous. Nous nous engageons à jouer cette rencontre de toutes nos forces mais loyalement et sans jamais contester. Bon match. »
2- Opération vestiaire propre. Les détritus déposés sur les stades et dans les vestiaires constituent une gêne, une marque d'irrespect. Un club a eu l'idée de mettre à disposition de son équipe des sacs poubelles estampillés du nom du club et de la ville. Les détritus y sont jetés directement.
3- Jeune arbitre. A la fin de l'entraînement, les jeunes s'arbitrent entre eux lors d'un petit match. Pour cela, des cartons, tenues et sifflets ont été achetés. Dans certains tournois, des benjamins (supervisés par des arbitres officiels du club) arbitrent des matchs poussins. Cette action fait prendre conscience aux jeunes des difficultés d'arbitrage.
4- Points de mauvaise conduite. Une charte de l'éthique est mise en place pour tout le district. Les équipes qui se distinguent par leur anti-sportivité ou les mauvais comportements de certains joueurs sont pénalisées par un retrait de points au classement général. La 1re année, le malus est factice, la 2e il devient réel. L'objectif est de réguler les mauvais comportements à tous les échelons du club. Un système de bonus est aussi possible. Exemple : 3 points de plus à l'équipe qui a reçu le moins de cartons.
5- Le carton blanc. Une mauvaise attitude (contestation, provocation.) est sanctionnée d'un carton blanc : le joueur sort pendant 10 minutes. En cas de récidive, les couleurs officielles sont appliquées. Intérêt : les 10 mn, pénalisantes pour l'équipe, permettent de réfléchir et se calmer.
6- Foot de bonheur. Pour un € symbolique, proposer aux jeunes de 6 à 10 ans un « loisir » football sans compétition, encadrés par des éducateurs ou des parents volontaires. Ca se termine par un goûter.
7- Troisième mi-temps. Un pot de l'amitié, financé par le club et les joueurs, est offert à la fin de chaque rencontre officielle de l'équipe première avec tous les joueurs et arbitres. Cela améliore l'ambiance des matchs et, quand rancœur ou sentiment de vengeance il y a, cela permet de relativiser en échangeant au calme.
8- La charte de l'éthique. Faire signer à chaque joueur une charte de l'éthique pour un sport « fraternel, solidaire, respectable et festif » comme celle qu'a adoptée la ligue de football professionnel.


Opinion
Puisqu'il faut réapprendre le respect.

Si les footballeurs et les supporters d'équipe de football regardent la Coupe du Monde de rugby actuellement sur le petit écran, ils remarqueront un détail singulier : l'arbitre n'est jamais contesté mais respecté. Cela doit leur paraître étrange tant le football s'autorise ce type de transgressions. Il y a quelques mois, le président de l'Union nationale des arbitres de football signalait que depuis 2000, cinq cents dossiers juridiques pour agressions dans le foot avaient été ouverts. Sur la même durée, un seul dans le rugby, zéro dans le basket.
Au moins les pratiquants de ces deux sports ont-ils conscience de s'adonner à un jeu. Dans le foot, gangrené depuis d'un siècle par la professionnalisation, les têtes sont moins faciles à refroidir. On se souvient de l'horreur du Heysel, du crachat de Barthez vers un arbitre, du coup de boule de Zidane en finale du Mondial 2006. Qui se rappelle que Troyes, alors en Ligue 1, s'attacha l'an dernier à payer une boisson chaude aux supporters des équipes adverses pour les accueillir ? C'était un beau geste, pas assez suivi pour ramener la sérénité dans les stades. Le plan contre les incivilités et la violence a le mérite d'essayer la prévention puisque la répression par les tribunaux, pourtant de plus en plus dure, ne suffit pas.
Thierry Dromard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cslouhanscuiseaux71.site.voila.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agression   Mer 19 Sep - 23:51

Sym71 a écrit:
A la fin oui mais j'étais saoul. Regarde la dernière ligne du premier paragraphe vieux bouc

No quiero saber gordo saco !
Revenir en haut Aller en bas
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Mer 19 Sep - 23:54

pouah pouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Sam 15 Déc - 16:00

samedi 15 décembre 2007 www.lejsl.com

Tribunal correctionnel de Chalon
Huit mois de prison pour avoir frappé un arbitre


Le tribunal correctionnel de Chalon a condamné vendredi Adil Rtam, agresseur d'un arbitre de football et de la fille de ce dernier, à 8 mois de prison et à une amende de 800 €. Par ailleurs ont été allouées 500 € à l'arbitre, 300 € à sa fille, 100 € à l'UNAF (Union Nationale des Arbitres de Football) et 100 € à la section départementale Pays Saônois de l'UNAF. Le prévenu devra également payer 1 000 € au titre de l'article 475-1 du Code de Procédure Pénale. Le Tribunal est allé au-delà des réquisitions du ministère public qui avait notamment réclamé 6 mois de prison et 500 € d'amende.

Les faits se sont passés le 24 septembre 2006 à Ouroux-sur-Saône où l'équipe de Mâcon-Flacé rencontrait son homologue de Lessard-en-Bresse pour le compte du championnat de 2e division du Pays Saônois. Une rencontre qui avait été programmée sur terrain neutre par les instances dirigeantes du district, suite à des incidents survenus auparavant au stade de Flacé.
Adil Rtam était absent lorsque le dossier a été instruit par le juge Blondeau, qui présidait les audiences de ce vendredi. « Dans ce genre de dossier on aurait bien aimé voir le prévenu à la barre ». Un souhait partagé par la partie civile et par le parquet, lesquels regrettèrent, eux aussi, que l'agresseur, un moment présent dans l'enceinte du tribunal, soit reparti avant l'examen de l'affaire et n'ait pas cru bon de venir s'expliquer sur ses agissements.
Ce jour-là, le match a été très physique entre les joueurs des deux camps et les esprits se sont rapidement échauffés sur la pelouse. En ce premier dimanche d'automne ce fut Noël avant l'heure avec la distribution par l'homme en noir de moult cartons. Dont pas moins de quatre rouges pour la seule équipe de Mâcon Flacé. Ce qui, comme l'imposent les règlements du football, a provoqué l'interruption immédiate de la rencontre. Après seulement une heure de jeu.
Dès le coup de sifflet final l'arbitre a été agressé par un supporter de Mâcon-Flacé, visiblement mécontent de la tournure de la rencontre, et qui malheureusement n'a pas été identifié. Quelques instants plus tard, tandis qu'elle se trouvait sur le parking du stade la fille de l'arbitre a été giflée par Adil Rtam. et c'est en venant à sa rescousse que son père a été frappé et insulté à son tour par le prévenu.
L'arbitre n'a pas eu d'I.T.T. et a repris le sifflet depuis les faits. « C'est tant mieux ! » a confié son conseil, maître Labaune, du barreau de Mâcon, laquelle a également fait observer « Le sport doit se passer dans les meilleures conditions possibles et l'arbitre de football est quelqu'un que l'on doit respecter ».
Depuis 1998 Adil Rtam a été condamné à neuf reprises. « Son passé pénal est fait de condamnations pour violences et dégradations » a noté le président Blondeau. « Le prévenu est une personne qui ne s'exprime que par la violence et qui ne supporte pas l'autorité » a ensuite constaté le substitut Deschanels, avant de rappeler que suite à ces nouveaux agissements le club avait été exclu du championnat et que le parquet de Chalon avait écrit à la mairie de Mâcon pour qu'elle ne lui attribue plus de subventions. Le représentant du ministère public a aussi affirmé que « de telles violences ne doivent pas être banalisées » et que « depuis la loi du 23 octobre 2006 l'arbitre était considéré comme une personne chargée d'une mission de service public ».
G.H. Theulot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doudou
CFA
avatar

Nombre de messages : 2592
Age : 17
Localisation : ...
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Agression   Sam 15 Déc - 16:14

J'ai un ami qui, pour avoir donné un coup de tête à un arbitre, avait écopé de 5 ans de suspension. Il a accepté la sanction mais l'a eu en travers de la gorge quand, 5 ans plus tard, il apprenait que Barthez n'avait écopé que de 6 mois pour avoir craché sur un arbitre.

Un type charmant dans la vie en plus. Quand il m'a dit ça, j'ai eu du mal à le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Dim 13 Jan - 18:48

La rencontre Cannes-Nîmes d'hier soir a été très très mouvementée et s'est malheureusement mal terminé pour l'officiel du centre...

Voici le récit des principaux évènements de la soirée selon foot-national :

Cannes-Nimes: lourd bilan

Plus que le match nul 0-0, ce soir l'ASCannes a perdu gros, très gros, avec 2 cartons rouge , 1 blessé et des soucis d'arbitrage. Petit retour sur les faits du match.

Le match débute assez difficilement, le terrain détrempé. Aux abords de la surface, il y a même des flaques. Les joueurs ont beaucoup de mal à prendre leurs marques, on voit quelques glissades, et surtout beaucoup de déchets technique dans le jeu. Mais le match commence à se débloquer et les Cannois prennent leur chance de loin et obligent Gimenez à divers arrêts plus ou moins dangereux.

Le premier fait marquant du match implique Idriss Ech-Chergui. Ce dernier pousse Ahmed Yahiaoui par derrière, selon monsieur l'arbitre. Le joueur Cannois tombe sur la chaussure, et ce n'est pas la chaussure qui est venue sur le visage.
Lourd bilan pour le premier match du Cannois : Nez commotionné, 1 dent cassée, 1 dent perdue et lèvre fendue. Mais comme le Cannois s'est énervé, et que les 2 joueurs se sont chamaillés, ils prendront tous les deux un carton jaune. Yahiaoui décide sans consultation de rejoindre le banc pour se faire soigner, le médecin décidera de le diriger immédiatement vers l'Hôpital.

En 2ème mi-temps, les Cannois tentent de plus en plus leur chance, et les Nimois reculent. A la 74è minute, survient le fait du match : sur un tacle glissé dangereux de Lafon, celui heurte le Nimois et l'arbitre Mr Desiage n'hésite pas et met le carton rouge. Sévère pour la première faute du joueur.

Les Cannois poursuivent, même à 10. Verdier qui n'avait plus joué depuis 6 mois (ligaments) tente une reprise acrobatique, en 2 temps. Le défenseur Nimois se jette en avant, et le pied du Cannois heurte la poitrine Nimoise, l'arbitre n'hésite pas de nouveau et sort un nouveau carton rouge, celui-la complètement incompréhensible, puisque le cannois jouait le ballon et n'a pas voulu faire mal à son adversaire. L'arbitre à estimé qu'il s'agissait d'une agression.
Pire, Verdier se plaint d'une douleur et le médecin Cannois intervient. Mais cela n'est pas du goût de l'arbitrage, qui veut voir le joueur cannois sortir plus vite. Le Medecin essaye de soigner malgré tout le joueur, s'énerve et s'insurge contre l'arbitre qui l'empeche de faire ses soins correctement. L'arbitre le prie de rejoindre les vestiaires également.

Enfin, les Cannois n'oublient pas également 2-3 hors-jeu contestables.

Malgré tout cela, il reste le sportif : Nimes essaye enfin de sortir grâce à leur supériorité numérique mais Cannes reste dangereux, et se montre valeureux jusqu'à la dernière seconde pour tenter de prendre les 3 points.

Les Cannois ne sont pas prêts d'oublier ce match , car les 2 expulsés et le medecin risquent de lourdes sanctions, sans oublier que le club avait 3 points en sursis. Rajoutons enfin que la sortie de l'arbitre a été houleuse, et ce malheureux a reçu une bouteille (pourtant interdite) au visage, nécessitant des soins.
Il se dirigera également vers l'Hopital, espérons qu'il n'ait pas croisé le chemin du joueur Cannois Yahiaoui.

Il s'agit bien évidemment d'une triste soirée qui restera longtemps dans les mémoires.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agression   Dim 13 Jan - 22:06

Tu as lu ca ou ?

C'est vraiment honteux d'écrire ça... surtout comme c'est tourné !

On dirait que l'arbitre était un peintre et qu'il a voulu foutre la merde.

C'est vrament pitoyable
Revenir en haut Aller en bas
Alfredo71
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 56
Localisation : 5 mn du stade Stefan Cel Mare
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Agression   Dim 13 Jan - 22:11

Twist a écrit:
Tu as lu ca ou ?

C'est vraiment honteux d'écrire ça... surtout comme c'est tourné !
On dirait que l'arbitre était un peintre et qu'il a voulu foutre la merde.
C'est vrament pitoyable

C'est sur foot-national, Twist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agression   Dim 13 Jan - 22:32

Ouai donc c'est quelqu'un d'un des deux clubs qui a eu les informations.

Ca ne m'étonne guère !
Revenir en haut Aller en bas
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Ven 21 Mar - 12:30

vendredi 21 mars 2008 - www.lejsl.com

Côte-d'Or

Foot : coup de pied mais pas dans le ballon


Dimanche à Montigny-sur-Vingeanne, Patrick Toulouze, l'arbitre de la rencontre de première division départementale de football entre le FC Vingeanne et la réserve du CS Auxonne, a dû arrêter la partie faute de combattants du côté des Auxonnais qui avaient été sanctionnés d'une expulsion définitive (carton rouge) et de trois exclusions temporaires (cartons blancs).
Une équipe devant aligner au moins huit joueurs pour continuer à jouer, l'arbitre était dans son bon droit, mais cette décision n'a visiblement pas plu à un joueur d'Auxonne qui a profité du regroupement protestataire des siens autour de l'arbitre pour déclencher un coup de pied qui a atterri dans le postérieur de l'officiel.
Celui-ci n'a pas été gravement blessé, mais il a porté plainte.
L'affaire est également entre les mains de la commission de discipline du district de Côte-d'Or de football, laquelle n'avait pas eu encore à traiter cette saison de problème de violence à l'encontre d'un arbitre.
Quant au club d'Auxonne, désolé, il a exclu le fautif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Agression   Ven 21 Mar - 12:50

Je suis déjà au courant de cette affaire... Je vous tiendrai au courant de l'avancée de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Sam 10 Mai - 3:38

Découvrez la campagne pour la protection physique de l'arbitre :

film de la campagne : http://www.fff.fr/flash/video/affiche_v2.php?fichier=arbitrage.flv

textes : http://www.fff.fr/actu/437088.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fred01
1ère division de District
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 39
Localisation : Bresse Profonde (01)
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Agression   Mar 13 Mai - 23:31

Sym71 a écrit:
vendredi 21 mars 2008 - www.lejsl.com

Côte-d'Or

Foot : coup de pied mais pas dans le ballon


Dimanche à Montigny-sur-Vingeanne, Patrick Toulouze, l'arbitre de la rencontre de première division départementale de football entre le FC Vingeanne et la réserve du CS Auxonne, a dû arrêter la partie faute de combattants du côté des Auxonnais qui avaient été sanctionnés d'une expulsion définitive (carton rouge) et de trois exclusions temporaires (cartons blancs).
Une équipe devant aligner au moins huit joueurs pour continuer à jouer, l'arbitre était dans son bon droit, mais cette décision n'a visiblement pas plu à un joueur d'Auxonne qui a profité du regroupement protestataire des siens autour de l'arbitre pour déclencher un coup de pied qui a atterri dans le postérieur de l'officiel.
Celui-ci n'a pas été gravement blessé, mais il a porté plainte.
L'affaire est également entre les mains de la commission de discipline du district de Côte-d'Or de football, laquelle n'avait pas eu encore à traiter cette saison de problème de violence à l'encontre d'un arbitre.
Quant au club d'Auxonne, désolé, il a exclu le fautif.

Quel est le nom du joueur d'auxonne? svp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 32668
Age : 49
Localisation : Village plein de vignes
Date d'inscription : 07/06/2005

MessageSujet: Re: Agression   Mer 14 Mai - 9:07

http://bourgogne.fff.fr/cgi-bin/clubs/clubs_disc.pl?numclub=516657&numsemaine=35
Citation :
District COTE-D'OR
Le : 21-03-2008 à 12 h 44
Nom et prénom : BOUIZER MOHAMED
Compétition :SENIORS PREMIERE DIVISION POULE D
Sanction : JOUEUR SUSPENDU JUSQU´A AUDITION
Motif : BRUTALITE(S) OU COUP(S) VOLONT AVEC/SANS BLES A OF
Date d'effet : 16.03.08
Le : 21-03-2008 à 12 h 44
Nom et prénom : CONTET NICOLAS
Compétition :SENIORS PREMIERE DIVISION POULE D
Sanction : JOUEUR SUSPENDU JUSQU´A AUDITION
Motif : BOUSCULADE VOLONTAIRE - TENTATIVE DE COUPS A OFFIC
Date d'effet : 16.03.08
Le : 21-03-2008 à 12 h 44
Nom et prénom : DA SILVA ANTHONY
Compétition :SENIORS PREMIERE DIVISION POULE D
Sanction : INSCRIPTION AU DOSSIER
Motif : FAUTE PASSIBLE D´UN AVERTISSEMENT
Date d'effet : 16.03.08 - Amende : 12 Euros
Le : 21-03-2008 à 12 h 44


http://bourgogne.fff.fr/cgi-bin/clubs/clubs_disc.pl?numclub=516657&numsemaine=39
Citation :
Ligue BOURGOGNE
District COTE-D'OR
Le : 21-04-2008 à 17 h 45
Nom et prénom : CONTET NICOLAS
Compétition :SENIORS PREMIERE DIVISION POULE D
Sanction : 6 MOIS DE SUSPENSION FERME
Motif : BOUSCULADE VOLONTAIRE - TENTATIVE DE COUPS A OFFIC
Date d'effet : 17.03.08 - Amende : 118 Euros
Le : 21-04-2008 à 17 h 45
Nom et prénom : DAHRANE KAMEL
Compétition :SENIORS PREMIERE DIVISION POULE D
Sanction : 2 ANS DE SUSPENSION FERME DT 6 MOIS AVEC SURSIS
Motif : BRUTALITE(S) OU COUP(S) VOLONT AVEC/SANS BLES. CON
Date d'effet : 17.03.08 - Amende : 183 Euros
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cslouhanscuiseaux71.site.voila.fr
fred01
1ère division de District
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 39
Localisation : Bresse Profonde (01)
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Agression   Mer 14 Mai - 20:30

ok, ce n'est pas un copain!! ouf!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Jeu 18 Sep - 14:43

jeudi 18 septembre 2008 - www.lejsl.com

violence dans les stades - Alexandre Pauget (Crêches-sur-saône) condamné
Football

Le joueur crêchois Alexandre Pauget a «enfin» reconnu, hier au tribunal de Mâcon, avoir mis un coup de poing à l'arbitre Riad Benbelgacem le 4 février 2007.
Le 4 février 2007, l'ambiance était électrique au stade municipal de Crêches-sur-Saône : sur le terrain, l'équipe locale (Jeunesse Sportive de Crêches-sur-Saône) affrontait celle de La Chapelle-de-Guinchay. Le match de derby (les deux communes étant voisines) devait départager les deux équipes au coude-à-coude dans le tableau pour la première place en promotion de ligue.

Du banc des joueurs…;
Sur le banc, le crêchois Alexandre Pauget, assistant aux difficultés de ses coéquipiers perd son calme. Il tente une première fois d'intervenir sur le cours du match, pour « séparer deux joueurs » qu'il connaît, alors que le règlement ne lui permet pas cette initiative.
L'issue du match sera défavorable à l'équipe crêchoise qui marquera contre son camp. Le coup de sifflet final est donné sous les invectives et des jets de gravats. Riad Benbelgacem, arbitre de la rencontre respecte alors le protocole et quitte, comme l'indique le règlement, en dernier avec ses assistants le terrain, derrière les joueurs des deux équipes.
C'est alors qu'Alexandre Pauget prend à parti l'arbitre qui s'engage dans le tunnel menant aux vestiaires. Résultat : trois jours d'ITT.
Hier après-midi, Alexandre Pauget était cette fois-ci sur le banc, mais celui des accusés et on ne sentait pas chez le jeune homme la même fougue que sur le terrain. Âgé de 27 ans, Alexandre, costume noir, cravate, s'avance timidement à la barre tandis que le président Crouzier relate les faits.

... au banc des accusés;
L'indélicat est déjà suspendu de licence pour une durée de 10 ans par la commission de discipline de la fédération nationale de football, mais c'est sur l'aspect pénal qu'il devait se justifier de ses actes hier.
Lorsque le président lui demande s'il a bien frappé l'arbitre, Alexandre avouera du bout des lèvres « avoir donné un seul coup de poing »; une nouveauté dans l'affaire, car depuis ce triste 4 février, Pauget soutenait mordicus « ne pas avoir donné de coup » aux journalistes de l'Équipe Magazine ou encore de TF1, à la radio ou dans nos colonnes.
Sur le repentir, rien de plus à dire. L'ancien joueur tentera bien de bredouiller ses excuses à Riad Benbelgacem qui se tient à quelques centimètres derrière lui, lâchera un « j'ai pété les plombs, je sais que j'ai fait une erreur » mais il remettra aussitôt la tête dans les épaules, rejoignant sa concubine qui semble plus volubile que lui sur l'affaire.

On refait le match;
Le témoignage de Riad Benbelgacem donnera toute la teneur de ce qui se joue trop souvent sur les terrains de foot : « habituellement, ma femme m'accompagne sur les matches. Ce n'est plus le cas car elle a peur. Je suis arbitre de foot depuis 15 ans, c'est une passion, alors je continue mais j'ai depuis cet incident des appréhensions. J'ai pris deux coups de poing, j'ai été surpris, je me suis cogné contre le mur qui était derrière ». Et l'on peut alors se demander comment l'agression aurait fini sans l'intervention de l'entraîneur Thierry Saxemard qui a arrêté Alexandre.

On passe à l'attaque;
Les trois avocats des parties civiles (la victime, L'Union Nationale des Arbitres de Football et la ligue de Bourgogne) fustigeront le comportement accablant et inacceptable d'Alexandre Pauget.
Le procureur de la République, Me Rode, lui aussi reviendra sur le rôle de l'arbitre, sur la mission de service public rendu par les hommes en noir qui veillent au bon déroulement des parties de 50.000 licenciés bourguignons répartis sur 530 clubs, soit 25.000 matches joués chaque année.
Le procureur reviendra aussi, comme les avocats des parties civiles, sur la surmédiatisation de l'affaire, et des apparitions à la télévision, à la radio ou dans les journaux d'Alexandre Pauget, au niveau local, régional ou même national. Des interventions qui dénoncent, selon Me Rode, une certaine « récupération » de la part du prévenu « qui n'a pas hésité à tenter de retourner les choses à son profit en essayant de récupérer la gloire de ce qui lui était reproché ». Le procureur a également introduit la notion d'éducation dans son réquisitoire : « comment peut-on après ce genre de comportement ne pas avoir des craintes en inscrivant un enfant dans un club de football ? » ajoutant « il n'y a pas beaucoup d'intellect dans tout cela et M. Pauget n'a pas grande capacité au dialogue. Ce qu'il ne sait dire avec les mots, il l'a dit avec les poings et c'est inacceptable ! ».
Me Rode demandera une peine de 3 mois avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve, l'interdiction de fréquenter un stade de foot et l'interdiction de s'exprimer sur le sujet en plus d'amende.
Au coup de sifflet final de cette audition, le tribunal a condamné Alexandre Pauget à 2 mois avec sursis, une interdiction de fréquenter les stades de foot pendant trois ans ainsi que l'obligation d'indemniser les victimes. Alexandre Pauget, sans emploi et pour l'instant insolvable, devra payer à Riad Benbelgacem 1.500 euros, à l'UNAF, 150 euros, à l'UNAF Côte-d'Or, 150 euros et à la ligue de Bourgogne de foot, 400 euros plus l'euro symbolique et 800 euros pour les frais de dossier. Une peine plutôt clémente car Alexandre Pauget se défendait seul, son avocat étant absent. L'avocat remplaçant avait bien demandé le renvoi de l'affaire, mais Alexandre Pauget, voulant certainement en finir avec ce mauvais match, tenait à être jugé immédiatement. Attitude sportive et fair-play reviendraient-ils plus vite qu'il n'y paraît ?
Jean-Marc Mazué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Jeu 18 Sep - 14:45

jeudi 18 septembre 2008 - www.lejsl.com

la réaction du monde arbitral régional
« La Justice est passée »

Les réactions étaient mitigées à la sortie de l'audience du tribunal. Seule satisfaction commune : «la Justice est passée et c'est l'essentiel.»
Il est 20 heures. La salle d'audience du palais de justice de Mâcon se vide. Les arbitres partent entre eux et font un petit débriefing improvisé sur le perron du tribunal.
Alexandre Pauget, l'auteur de l'agression, préfère quitter les lieux en s'abstenant de commenter la décision (lire encadré ci-contre).
Se posant contre la balustrade, Riad Benbelgacem, l'arbitre victime de l'agression, semble être satisfait. «La Justice a fait son travail… et je suis aussi soulagé que ce soit terminé. Je trouve que cette sanction vient compléter la décision sportive de la ligue et à mes yeux, l'interdiction de stade est complètement appropriée. J'espère maintenant que cette décision va faire réfléchir les gens qui ont tendance à se montrer violent dans les enceintes sportives, que ce soit un stade de foot ou une salle d'un autre sport. »
Daniel Cagnon est lui, un peu plus dubitatif. Observateur de la ligue, il était présent au match, dans le cadre de ses fonctions, lorsque les faits se sont déroulés. «J'ai vu la violence de l'action, j'ai vu l'arbitre se faire projeter contre le mur... Franchement je trouve que ce n'est pas très sévère comme sanction. J'ai vraiment peur qu'en fait, ce ne soit pas dissuasif, que cette peine paraisse dérisoire, même s'il y a l'interdiction de stade et les sanctions financières. »
Le représentant de l'UNAF, l'union nationale des arbitres de football est lui plus optimiste. « La Justice est passée et c'est très bien déclare Benoît Morelièrè qui ne souhaite pas s'exprimer sur le quantum. Je me réjouis de voir la Justice prendre en compte la violence dans le sport et nous sommes soulagés de voir un agresseur d'arbitre être condamné. Le sport n'est pas une zone de non droit. » Et Benoît Morelière de noter « une décision de justice intelligente car la mise à l'épreuve est ciblée » relevant bien évidemment, l'interdiction de stade. Des avis donc partagés mais pour tous l'essentiel est bien que l'agresseur ait été condamné.
Lionel Janin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Mar 7 Oct - 19:34

mardi 7 octobre 2008 - Etang-sur-arroux - www.lejsl.com

Bagarre au stade d'étang-sur-Arroux

Un jeune spectateur mineur blessé à la tête

Dans notre édition de lundi, nous avons relaté les incidents qui se sont déroulés pendant et après la rencontre de football opposant l'équipe A du Sporting Club Etangois à l'équipe A de l'AN Franco Espagnole du Creusot.
Les faits se sont déroulés au stade Eugène-Boutillon à Etang-sur-Arroux. Il restait environ cinq minutes à jouer avant la fin du temps réglementaire quand un accrochage entre deux joueurs adversaires s'est produit, alors que jusque-là, la rencontre dirigée par un arbitre officiel avait été sans problème. Une poignée de spectateurs a alors fait son entrée sur le terrain où des coups ont été échangés avant que les spectateurs sous la tribune ne soient pris à parti. C'est au moment de l'envahissement que l'arbitre a pris la décision de stopper définitivement la rencontre.
Si les échauffourées n'ont pas fait de blessé dans les rangs des joueurs, en revanche, un jeune spectateur mineur habitant d'une commune voisine, qui était assis dans la tribune, a été victime de coups. Souffrant du visage et d'un œil, il a été conduit chez un médecin. Il a dû aller consulter un ophtalmologiste dans la journée de lundi pour un bilan de sa lésion oculaire. D'après nos informations, plainte aurait été déposée auprès de la gendarmerie. Du côté du Sporting Club Etangois, aucune action judiciaire n'a été engagée d'après le président Roger Fouillet que nous avons contacté. D'un point de vue sportif, les instances du football du Pays-Minier ont transmis le dossier, avec rapport de l'arbitre, à la commission de discipline qui va statuer sur l'affaire.
Guy Lhenry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sym71
National
avatar

Nombre de messages : 4895
Age : 32
Localisation : Mâconnais
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Agression   Mar 21 Oct - 14:40

mardi 21 octobre 2008 - www.lejsl.com

Fair-play et sport sans violence

Football


Ne le nions pas, la violence dans les stades existe. Les incidents aussi. Mais ce n'est pas une généralité. Reportage d'un néophyte à Étang-sur-Arroux pour un match du district du Pays minier.
Soleil et ciel grand bleu comme on aurait voulu en avoir au mois d'août. Étang-sur-Arroux baigne dans la lumière et les onze bonhommes blancs du pays qui reçoivent les onze bonhommes rouges de Montchanin forment un joli contraste sur la pelouse verte du stade de foot.
2 € l'entrée, c'est bien raisonnable. Et sans commune mesure avec le prix d'entrée à Gerland, le seul stade où de ma vie je suis entré l'hiver dernier pour assister, dans la tribune VIP, à un match de l'OL contre Sochaux (3 - 1).
Étang/Montchanin, pour une deuxième expérience, c'est une autre dimension. Nous ne sommes plus chez les pros, mais chez les amateurs : des jeunes de 18 à 35 ans, qui ont une vie ailleurs que sur le terrain, mais qui viennent ici simplement pour jouer au ballon, au foot, avec passion.

Le feu de l'action;
On m'a demandé de venir sur ce terrain de foot pour prendre la température, respirer l'ambiance. Car ici, il y a peu, des gestes violents ont été commis. Au point d'émouvoir le directeur départemental de Jeunesse et Sports, qui a tenu réunion en sous-préfecture pour ramener le calme.
Qu'ai-je vu ? J'ai vu deux équipes dont les joueurs se sont serré la main, avec l'arbitre et les dirigeants. J'ai vu 22 jeunes sportifs courir pendant 1 h 30 après un ballon, et marquer deux buts dans chaque camp (2 - 2). J'ai vu des supporters et des supportrices brailler pour encourager leurs joueurs, pour protester à tout propos contre des décisions de l'arbitre, ou contre des propos entendus dans la petite tribune.
Car si les joueurs, effectivement et comme n'importe qui, laissent échapper des gros mots parce qu'ils ont raté quelque chose, mais sans lancer des insultes à quiconque, les propos déplacés sont plutôt prononcés dans la tribune.

Des gros mots;
Dimanche, ce sont sans doute des demoiselles de Montchanin, qui vociféraient sans trop savoir pourquoi. Exemple : «Eh ! L'arbitre, rentre chez toi. Mais siffle, qu'est-ce que t'attends, qu'ils se foutent sur la gueule ?» A se demander si ce ne sont pas des propos comme ça qui peuvent mettre le feu aux poudres.
La jeune femme, pas méchante mais désireuse de défendre son chéri qui joue au ballon, finira par se taire quand un supporter d'Étang, excédé, lui lancera « Tais-toi, pouffiasse !» D'accord, on peut faire plus élégant, mais ça lui a cloué le bec.
Sur le terrain, heureusement, les joueurs n'avaient que faire de l'excitation de quelques spectateurs, et avec une belle détermination, ils ont couru, couru après le ballon jusqu'au sifflet de l'arbitre. Dans le dernier quart d'heure, l'homme en noir a dû sortir quatre fois son carton jaune, car la fatigue aidant, les gestes des joueurs devenaient moins précis, plus virils, et quelques collisions involontaires en ont jeté quelques-uns au tapis.
Parfois, reconnaissons-le, les gestes sont voulus. Devant moi, un joueur d'Étang a franchement poussé dans le dos et fait chuter un joueur de Montchanin qui avait pris le dessus dans la course au ballon. Il s'est fait siffler par l'arbitre et lui a lancé, en levant les bras au ciel « C'est une catastrophe !».
Il voulait par-là dire qu'il était victime d'une décision injuste, tout en sachant sa mauvaise foi. Rien de bien grave assurément, comme me le dira l'arbitre à la fin du match : «ça s'est bien passé. Il y en a juste un qui m'a dit « cours le gros ». Pas grave. S'il m'avait traité de maigre, je ne l'aurais pas cru. »
Denis Wuyam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agression   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agression
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum non-officiel de Louhans-Cuiseaux  :: Foot et détente :: Débats sur le foot-
Sauter vers: