Forum non-officiel, ouvert le mardi 7 juin 2005
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sebastian DE MAIO - Un ex-Louhannais en Serie A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doudou
CFA
avatar

Nombre de messages : 2600
Age : 17
Localisation : ...
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Sebastian DE MAIO - Un ex-Louhannais en Serie A   Ven 14 Aoû - 14:08

Sébastien DE MAIO a joué chez nous en jeunes lors de la saison 2003-2004. Il a terminé sa formation à Nancy avant de tenter l'aventure en Italie. Tout d'abord passé par les divisions inférieures, Il joue et est titulaire en Serie A depuis 2 saisons.
Il ferait l'objet de propositions de la part d'Everton et West Ham.

Entretien exclusif avec Sebastian De Maio : le français qui monte en Serie A

Le rendez-vous était pris au Centre Sportif Gianluca Signorini dans le quartier de Pegli à Gênes. Derrière un portail banal se trouve le centre d’entrainement du Genoa et la magnifique villa Lomellini Rostan qui abrite le siège du club. Un grand soleil, la mer qui brille au loin, bref le cadre parfait pour que le défenseur français Sebastian De Maio se raconte à nous.



Raconte-nous ton parcours en France.

Je suis natif de Saint Denis et j’ai quitté la région parisienne pour le centre de formation d’Auxerre où je fréquente notamment Younes Kaboul. Mais ça ne s’est pas bien passé avec l’entraineur, je n’en garde pas un bon souvenir, une expérience négative. Cela dit Auxerre c’est le très haut niveau et si tu n’excelles pas, tu ne restes pas. Je suis allé à Louhans-Cuiseaux où là ça s’est très bien passé avec plein de jeunes de Paris et on a fait une superbe saison. Ensuite j’ai fait deux ans à Nancy en U16 et U18 mais après ils m’ont fait comprendre qu’il n’y avait pas de place pour moi.

Comment se passe ton arrivée en Italie l’été 2006 ?


Tout s’est fait par mes agents, j’ai d’abord effectué un essai de trois semaines à Vicenza, ça s’est bien passé mais eux voulaient m’intégrer dans l’équipe Primavera tandis que Brescia me proposait d’aller chez les pros directement.

Tu suivais le football italien avant d’y évoluer ?


Ce n’était pas mon rêve absolu mais je le regardais oui. Et puis c’est la meilleure école pour un défenseur, quand Brescia m’a proposé le contrat, je n’ai pas hésité.

Tu es français d’origine italienne ou franco-italien ?

Pour le moment, je ne suis que français avec des origines italiennes mais j’ai fait la démarche pour obtenir la nationalité italienne. Je porte le nom de famille de ma mère car mon grand-père maternel est de Salerne. Petit, j’étais venu une fois dans ma famille et d’ailleurs ils étaient contents que je vienne jouer en Italie.

Quel a été l’impact avec l’Italie à ton arrivée ?

Au début c’était compliqué, j’avais du mal à me faire comprendre. D’autant que je n’ai pas pris de cours, tout s’est fait à l’instinct. J’ai appris la langue avec mes coéquipiers, en allant au cinéma puis le français et l’italien se ressemblent. Et il y avait aussi un attaquant belge, Cédric Roussel (aujourd’hui à…Waterloo, ndlr), on trainait ensemble et on s’aidait.

Parlons de tes débuts pros avec Cosmi, un Brescia-Rimini de Serie B en mars 2007, tu savais que tu allais jouer ?

Non je ne savais pas, je l’ai su 10 minutes avant car un titulaire s’est blessé et je me suis à peine échauffé. Ça s’est pas super bien passé, on a perdu 2-1 avec un doublé de Matri. Mais ça m’a permis de comprendre le haut niveau avant de partir en prêt ailleurs.

Justement à Celano, un bled des Abruzzes dont l’équipe évolue alors en Serie C2.

C’est une petite ville de 10.000 habitants à côté de Rome, et quand on m’y a envoyé, je ne savais pas où j’allais sincèrement. Mais j’y suis allé car j’avais envie de jouer. Ça me rappelle le film Bienvenue chez les ch’tis “tu arrives t’as envie de pleurer, tu repars, t’as envie de pleurer”. Quand je suis arrivé, je voulais repartir, j’avais même appelé ma famille et quand l’année s’est terminée, je serais bien resté.

“J’ai laissé une partie de mon cœur à Brescia”

Tu y fais d’ailleurs deux passages, la saison 2007-08 et de janvier à juin 2009.

La première année on perd les play-off pour monter en Serie C1 contre la Marcianise, on fait 0-0 là-bas, match retour sous les trombes d’eau et ils gagnent 3-1. Je suis ensuite revenu à Brescia et ça se passait bien mais je me fracture la cheville, out deux mois et demi. Le club m’a demandé si je voulais partir le dernier jour du mercato hivernal et vu que ça s’était bien passé là-bas, j’ai décidé d’y retourner.

Tu étais sur place lors du tremblement de terre de 2009 qui a secoué les Abruzzes…


Oui l’Aquila est à 20 minutes, quelle peur….on ne peut pas savoir ce qu’est un tremblement de terre tant qu’on ne l’a pas vécu. Moi je dormais, au début j’ai cru que c’était des cambrioleurs qui venaient chez moi…

Te revoilà à Brescia pour la saison 2009-10, celle de l’explosion.

On commence la saison avec Cavasin qui me donnait ma chance car j’étais le premier remplaçant. Puis il est remplacé par Iachini et la situation était identique au début, mais j’ai senti sa confiance et je deviens vite titulaire. Je joue une trentaine de matches, on fait une superbe année et ça se finit par la montée en Serie A.

Tu fais donc tes débuts parmi l’élite mais tu perds vite ta place.

Je n’ai pas très bien compris honnêtement, c’était toujours Iachini entraineur donc je pensais avoir mes chances. Bon le club a recruté Zebina donc ça m’a fait descendre dans la hiérarchie et je n’ai eu aucun temps de jeu. 5 minutes contre le Chievo, autant contre la Roma et donc j’ai demandé à être prêté.

Tu débarques ainsi à Frosinone en Serie B, tu joues mais ça se finit par une relégation.

L’important était de jouer mais l’expérience reste négative, car il n’y avait aucune cohésion de groupe, je ne me suis pas bien trouvé là-bas.

C’est ainsi que tu fais un énième retour à Brescia qui est de nouveau en Serie B, deux saisons où tu es titulaire et tu rencontres Alessandro Calori, un ancien défenseur, on imagine que cela t’as beaucoup aidé ?

Oui il me parlait beaucoup, c’est un rapport qui va au delà de celui de joueur-entraineur. Encore aujourd’hui on a encore beaucoup de contacts. Il nous a apportés de la sérénité et de la tranquillité avant tout.

Brescia est pour le moment l’étape la plus importante de ta carrière ?


Oui j’y ai laissé une partie de mon cœur, j’y ai quand même passé cinq ans, j’y ai rencontré ma copine, ma fille est née là-bas, j’ai acheté une maison. Tout est encore là-bas. Quand j’ai un peu de temps libre, j’y retourne, c’est une ville très importante pour moi.

Nous voici au Genoa où tu signes gratuitement, pourquoi ton choix se porte sur ce club ?


J’avais signé dès janvier. C’est l’équipe qui m’a fait tout de suite une bonne impression. J’ai eu aussi une discussion avec le président Preziosi qui m’a fait comprendre qu’il me voulait. Tout s’est fait rapidement par ailleurs.

“Mon cœur est désormais divisé entre la France et l’Italie”

Tu débarques cet été et tu trouves comme concurrent à ton poste des défenseurs expérimentés tels Manfredini, Portanova, Gamberini, Marchese, Antonini et même Burdisso depuis janvier, tu n’as pas eu peur ?

Ce sont des joueurs que je respecte énormément et je cherche à apprendre d’eux, j’ai passé la préparation estivale à les observer. Surtout Portanova & Manfredini (parti à Sassuolo en janvier, ndlr) qui sont vraiment deux capitaines. Après j’ai travaillé en faisant tout ce que le coach me disait.

Le déclic cette saison a été le retour de Gasperini ?

Au début je ne jouais pas beaucoup, comme avec Liverani. Mais l’année 2014 a très bien commencé contre Sassuolo car il y avait pas mal d’absents. J’ai donc eu cette opportunité, j’y ai cru et les résultats sont là.

Parlons un peu de tes qualités et de ton poste, tu as toujours été défenseur central ?

À Auxerre j’ai commencé milieu de terrain mais plus les années passaient, plus je reculais. Mon point fort est le jeu de tête et j’ai beaucoup travaillé sur la concentration, mais je peux encore tout améliorer car je ne suis jamais satisfait.

Tu es tireur de penalties aussi ?

Oui à Celano et à Frosinone je les tirais, bon plus maintenant car il y a Gilardino et Calaio. Mais si je dois en tirer un, on peut compter sur moi.

Cela fait huit ans que tu es en Italie, la France te manque ?

Des fois oui, mais quand je vais en France….l’Italie me manque. Mon cœur est divisé en deux désormais. D’un côté il y a Saint-Denis, ma famille et mes amis d’enfance, ici j’ai mes amis mais ils sont liés au foot.

Tu n’as jamais joué dans les championnats français, c’est une expérience qui t’intéresserait ?

Je suis beaucoup le foot français, alors pourquoi pas un jour, peut-être la dernière année de ma carrière.

On imagine que tu as également construit ta vie privée ici.

Je suis papa d’une petite fille de trois ans et demi et je suis en couple depuis six ans, on n’a pas perdu notre temps ! Ma copine m’a d’ailleurs beaucoup aidé, je suis beaucoup plus tranquille depuis que je suis avec elle, et encore plus depuis la naissance de ma petite fille.

Penses-tu que la France du foot se souvient de toi ?

Je pense que l’on m’a oublié. Mais ce n’est pas un problème, moi j’ai tracé ma route, je ne regarde pas en arrière, mais devant.

Ses Stats

2006-2007 Brescia.......Serie B.......1 match, 0 but
2007-2008 Celano........Serie C......36 matchs, 5 buts
2008-2009 Brescia.......Serie B.......3 matchs, 0 but
2008-2009 Celano........Serie D......12 matchs, 1 but
2009-2010 Brescia...... Serie B.......31 matchs, 0 but
2010-2011 Brescia...... Serie A.......2 matchs, 0 but
2010-2011 Frosinone....Serie B......18 matchs, 1 but
2011-2012 Brescia.......Serie B.......39 matchs, 1 but
2012-2013 Brescia.......Serie B.......40 matchs, 3 buts
2013-2014 Genoa........Serie A.......23 matchs, 2 buts
2014-2015 Genoa........Serie A.......33 matchs, 1 but
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sebastian DE MAIO - Un ex-Louhannais en Serie A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum non-officiel de Louhans-Cuiseaux  :: LOUHANS-CUISEAUX - l'histoire :: Ils ont joué au club-
Sauter vers: