Forum non-officiel, ouvert le mardi 7 juin 2005
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Christian LARIEPE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 32462
Age : 48
Localisation : Village plein de vignes
Date d'inscription : 07/06/2005

MessageSujet: Christian LARIEPE   Jeu 20 Oct - 8:47

Extrait du Journal de Saône et Loire, édition du jeudi 20 octobre
http://c.lejsl.com/sport-local/2016/10/20/lariepe-formation-en-solitaire

Football - Portrait Larièpe, formation en solitaire
À 23 ans, Christian Larièpe était toujours à Montceau, sa ville natale. Trois décennies plus tard, l’homme est devenu un formateur connu et reconnu dans le monde du foot. En partant de rien. Ou presque.


Christian Larièpe (à gauche) est bien implanté dans le milieu du foot. La preuve ici avec Basile Boli . Photo DR

Christian Larièpe était un bon joueur. Sans plus. Toutefois, ses qualités ne lui permettaient pas de jouer plus haut que la Division 3. Mais, c’est surtout ce genou récalcitrant qui l’empêchait de donner plus. « Je ne pouvais m’entraîner que deux fois par semaine. À l’époque mon genou avait déjà 50 ans » ironise-t-il.

Pourtant, le football le tracasse plus que toute autre chose. Larièpe veut en faire son métier. Sa chance, il n’ira pas la chercher, elle viendra à lui. « Jean-François Jodar (Ndlr : entraîneur de Montceau de 1983 à 1987) m’a proposé d’aller passer mes diplômes à Clairefontaine. Ça m’a plu tout de suite. C’était ça ou rejoindre ma famille dans l’hypermarché. »

Christian Larièpe fourbit alors ses premières armes à l’US Blanzy. Déjà auprès des jeunes. Au stade municipal, c’est une bande de gamins prometteurs que l’éducateur accueille. Warmuz, Kruajitch, Sergi, Zwiatek et Serandao lui offriront des émotions toutes particulières. « Ah, c’était le début de mon aventure. On est devenu la meilleure équipe de Bourgogne. J’ai vécu un truc fabuleux dans ce club » s’emballe-t-il sans retenue. Il ne le sait pas encore mais Larièpe vient de poser les deux pieds dans le monde du foot. Son nom commence à circuler. D’abord dans le petit périmètre de la Saône-et-Loire, Louhans-Cuiseaux lui confiant les clés des catégories jeunes. Ce qu’il sait faire de mieux. Saint-Etienne, Lausanne, à nouveau Saint-Etienne pour un poste de directeur sportif, Marseille, Nantes, Moscou et Monaco jugeront ensuite de ses qualités.
Il travaille auprès d’un agent

Aujourd’hui, le Montcellien est toujours là. Cette fois, c’est auprès de Christophe Hutteau, un agent de joueurs, qu’il travaille. Mais son champ d’action dépasse désormais les frontières de l’Hexagone. Quand il n’est pas à Fès (Maroc) où il développe une académie, il s’envole pour l’Europe de l’Est dans ces contrées où il s’est également fait une solide réputation. Ensuite, il navigue dans « une zone de prédilection, un triangle entre Marseille, Saint-Etienne et Monaco. »

Compte tenu de son activité, une question nous brûle les lèvres. Christian Larièpe fait-il partie des hommes influents du foot français ? « Je ne sais pas, rétorque-t-il modestement. En revanche, je pense que je me suis fait un petit nom. Ça, C’est une satisfaction personnelle. »

Alors que d’autres se sont brisé les ailes à tenter de gagner leur vie dans les coulisses des stades, Larièpe, lui, est toujours sur le devant de la scène. Sans jamais demander l’appui des médias. « C’est vrai que je ne suis pas trop exposé » admet-il. Pour exister encore et encore, il pense détenir une stratégie infaillible. « Il faut aller au-devant des gens. L’important dans ce métier, c’est de ne jamais se faire oublier » prétend-il.

Certains de ses petits protégés, non plus, ne l’ont pas oublié. C’est notamment le cas de Lorik Cana, qu’il a placé au PSG alors que l’ado de l’époque avait un statut de réfugié politique ou de Bafé Gomis qu’il a sorti d’un quartier populaire de La Valette (Var) pour l’emmener à Saint-Etienne. « Ils m’appellent Padre » claironne-t-il. Un surnom qui sied parfaitement au Montcellien de 57 ans et qui résume bien l’importance qu’il a prise dans la carrière de ces ex-espoirs devenus pros.

Richard Montavon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cslouhanscuiseaux71.site.voila.fr
MF 91
1ère division de District


Nombre de messages : 131
Age : 38
Localisation : pont de vaux
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Christian LARIEPE   Ven 21 Oct - 9:59

Preuve de son attachement au club voici le message qu'il avait posté un soir de mai 2015...



Un grand Bravo à ceux qui dirigent ce club ...qui plus sont donneurs de leçon ...... Une pensée pour le shérif ..... René .. Robert ts les anciens Joueurs avec qui nous avons partagé tellement de réussites sportives ...moments de bonheur etc .... Quel gâchis ... C était notre fierté nos racines ...Et vous nous les avez gâchées ..... Alors ..........!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Christian LARIEPE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum non-officiel de Louhans-Cuiseaux  :: LOUHANS-CUISEAUX - l'histoire :: Ils ont joué au club-
Sauter vers: