Forum non-officiel, ouvert le mardi 7 juin 2005
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 la FFF à macon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
france.stades
1ère division de District


Nombre de messages : 110
Localisation : Tonnerre (89)
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: la FFF à macon   Sam 25 Juin - 18:29

Pour mettre un terme à cette Assemblée Fédérale, déroulée samedi matin dans une "ambiance sérieuse, bon enfant et conviviale", le Président de la FFF a prononcé son premier discours de clôture. Jean-Pierre Escalettes (photo) est notamment revenu sur ses dix-huit premières semaines, très riches en événements, à la tête du football français. Extraits.


"Je ne croyais pas si bien dire quand je définissais le rôle du Conseil Fédéral en deux mots : action-réaction. Je ne savais pas que ce samedi 12 février 2005 se passerait à Casablanca (Maroc), un événement qui allait donner au Conseil l’occasion de démontrer sa capacité de réaction. Je suis le premier à regretter la lenteur de la procédure imposée par la loi mais dans cette affaire, chacun à jouer son rôle.
Sans pression et en ayant comme première préoccupation l’intérêt supérieur de tout le football. Même si les décisions ont été parfois déchirantes et peuvent être lourdes de conséquences. Cette affaire marocaine a, pendant trois mois, pollué notre action.

Parallèlement à cela, il fallu faire des nombreuses choses : négocier le départ du Directeur Général et le remplacer par Jacques Lambert, dont je me réjouis de la présence, faire face à deux perquisitions au siège de la Fédération, définir le rôle de chacun au sein du Conseil Fédéral avec de véritables délégations, rencontrer les partenaires, les médias, les diffuseurs (…), régler le problème des matches amicaux de l’Equipe de France (Chine, Hongrie, Slovaquie) qui ne sont que la partie visible de l’iceberg de l’immense négociation avec Sportfive, lancer l’opération Nouveau siège, s’attaquer à l’article 10 du protocole financier qui lie la FFF et la LFP... Beaucoup de temps aussi à communiquer, à expliquer, à convaincre, à rassurer.

Concernant l’Equipe de France, le groupe prend forme et tout se jouera sur le terrain avec les habituels aléas de la compétition. Croisons les doigts. L’encadrement a besoin de notre soutien. J’y crois, il faut y croire. Le football français a sa place en Allemagne en 2006.


L’équipe est en place, les problèmes cernés, je n’ai pas dit résolus. Le souci n°1 est l’héritage. Des réserves financières existent, les contrats ont été prolongés certes mais sont devenus moins favorables pour la FFF. La situation est pour moi intolérable : on ne peut pas continuer à vivre comme cela, le déficit ne doit pas devenir chronique et institutionnel. Ces enquêtes laissent planer une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes.

Dans les semaines à venir, des décisions drastiques vont être prises concernant ces contrats. Il y va de notre survie à long terme. Je souhaite que nos découvertes s’arrêtent là car le travail à faire est déjà colossal. Je suis impatient d’équilibrer les comptes fédéraux. Impatient que la justice statue. Nous ne pouvons pas rester dans le doute. Impatient de redonner à notre football une image de probité, de transparence et d’efficacité.

Nous avons besoin de rigueur. Il n’est pas question de refuser l’intrusion de l’argent dans notre monde associatif mais de le contenir, de le canaliser, d’en faire le meilleur usage.

Je termine par un espoir. Celui que Michel Platini, qui partage nos valeurs, devienne un jour président de l’UEFA. Je voudrais qu’il s’inspire de la philosophie suivante et il n’aura aucun mal :

- La tolérance, ce n’est pas laisser dire et faire tout et n’importe quoi.


- L’initiative, ce n’est pas l’anarchie.

- La prise en compte des spécificités, ce n’est pas le début de l’éclatement.

- L’esprit d’ouverture, ce n’est pas le laisser-aller.

- Le libéralisme, ce n’est pas une jungle où tout est autorisé.

- La liberté, ce n’est pas la loi du plus fort. La liberté, c’est le droit de faire tout ce que permet la loi.

Nous sommes là, bénévoles et permanents, professionnels et amateurs, pour veiller à l’épanouissement de tous et des toutes, dans le respect de nos lois, de nos règles, au nom d'une éthique toujours plus exigeante. Voilà le message que je veux transmettre aujourd’hui avec force".

source : www.fff.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 32694
Age : 49
Localisation : Village plein de vignes
Date d'inscription : 07/06/2005

MessageSujet: Re: la FFF à macon   Sam 25 Juin - 18:48

france.stades a écrit:


L’équipe est en place, les problèmes cernés, je n’ai pas dit résolus. Le souci n°1 est l’héritage. Des réserves financières existent, les contrats ont été prolongés certes mais sont devenus moins favorables pour la FFF. La situation est pour moi intolérable : on ne peut pas continuer à vivre comme cela, le déficit ne doit pas devenir chronique et institutionnel. Ces enquêtes laissent planer une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes.

source : www.fff.fr

La FFF va-t-elle passée devant la DNCG ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cslouhanscuiseaux71.site.voila.fr En ligne
Fred03
2e division de District
avatar

Nombre de messages : 78
Localisation : Montluçon (Allier)
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: la FFF à macon   Dim 26 Juin - 15:36

J'ai écouté parler d'un déficit de 4 millions d'euros. C'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la FFF à macon   

Revenir en haut Aller en bas
 
la FFF à macon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum non-officiel de Louhans-Cuiseaux  :: Foot et détente :: Débats sur le foot-
Sauter vers: