Forum non-officiel, ouvert le mardi 7 juin 2005
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Election du meilleur joueur de l'Histoire de Louhans-Cuiseaux : la grande finale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doudou
CFA
avatar

Nombre de messages : 2592
Age : 17
Localisation : ...
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Election du meilleur joueur de l'Histoire de Louhans-Cuiseaux : la grande finale   Ven 4 Sep - 17:49

Voici donc vos 20 finalistes pour l'élection du meilleur joueur de l'Histoire du club : 2 gardiens, 4 défenseurs, 6 milieux et 8 attaquants. Pour voter, envoyez-moi par MP dans l'ordre vos 5 meilleurs joueurs, qui recevront respectivement 8, 6, 4, 2 et 1 point(s). Vous pouvez le faire à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 15 octobre.
Les photos ne sont aucunement là pour vous influencer. J'ai simplement pris les "meilleures inédites" que j'avais à disposition.
J'espère dépasser les 20 votes. Plus il y a de votants et plus le résultat sera significatif.
N'hésitez pas à relire les présentations, il y a parfois des ajouts (stats buts, passes décisives).

Eric ASSADOURIAN (1997-1998) - Attaquant

Eric Assadourian emmène avec lui un bagage impressionnant quand il débarque ici : 280 matchs de première division (39 buts) à Toulouse, Lille, Lyon et Guingamp, ainsi qu'un statut d'International Arménien (12 capes, 3 buts). Son arrivée en octobre 1997 booste vraiment notre attaque et coïncide avec la formidable deuxième partie de saison des jaunes et rouge, hélas insuffisante pour le accrocher le maintien. Son entente avec Jérôme Lempereur est quasi-parfaite et ses débordements sur son flanc droit régalent les supporteurs. En 35 rencontres disputées, il marque 8 buts et délivre 6 passes décisives. Eric signe ensuite à Beauvais puis termine à Valence.

Hugo BARGAS (1981-1984) – Défenseur

Hugo Bargas est le joueur de Cuiseaux-Louhans qui a connu la carrière la plus prestigieuse et à la renommée la plus grande. International argentin de 1971 à 1974 (30 sélections, 1 but), il a notamment participé à la Coupe du monde 1974. Sous le maillot du FC Nantes, il a remporté deux titres de champion de France et une Coupe de France. En 1972, il a été élu joueur argentin de l’année. C’est fort de ces 250 matchs en D1 à Nantes et Metz qu’il arrive en Bresse. Il prend part chez nous à 95 matches de championnat, marquant au passage 12 buts. Ce meneur d’hommes a achevé sa carrière de joueur au Puy en Velay où il deviendra entraineur avant de prendre en mains Angoulème, Seraing et divers clubs Argentins.

Vincent BESSAT (2005-2007) – Milieu de terrain


Non conservé par Toulouse, Bessat se révèle sous nos couleurs, réussissant deux belles saisons. D’abord utilisé comme latéral gauche, il prend une autre dimension au poste de milieu de terrain, apportant sa contribution des deux côtés du terrain, à la fois défensivement par sa grinta et offensivement (6 buts et 5 passes décisives lors de sa deuxième saison). Après avoir goûté à la L1 du côté de Metz, cet excellent gaucher se perd un peu ensuite du côté de Boulogne-sur-Mer avant de totalement se relancer au FC Nantes, où il évolue entre 2011 et 2015 avec à la clé une accession en L1. Il s’est fait une petite notoriété en janvier en marquant trois buts contre Lyon.  Il défend actuellement les couleurs de Caen, toujours dans l'Elite.

Eric BONIFACE (1990-1997) - Défenseur


Stoppeur, facile, technique et physique à la fois, Eric Boniface arrive en Bresse en 1990 en provenance du FC Sochaux et reste sept saisons dans notre club. Il dispute ici plus de deux cents rencontres au total, et marque une vingtaine de buts, dont neuf rien que pour la saison 1994-95. Il retourne par la suite dans son club formateur et y découvre l'Elite (10 matchs de Division 1 disputés). Mais c'est à Gueugnon en l'an 2000 que le Martiniquais connaît sa plus grosse émotion en remportant la Coupe de la Ligue aux dépens du PSG en finale. Boni joue donc la Coupe d'Europe la saison suivante. Après une pige d'un an à Reims, il termine sa carrière à Montceau. Boniface n'est autre que notre entraîneur.

Gennaro BRACIGLIANO (2001-2002) – Gardien de buts



Gennaro Bracigliano était un gardien de buts capable d’arrêts de classe. Prêté par Nancy le temps d’une saison, il montre d’indéniables qualités chez nous qui laissent présager d’une très belle carrière ! Après un nouveau prêt réussi à Angers, cet Italien d’origine gagne sa place dans la cage Lorraine et ne la quitte plus. Sacré champion de France de Ligue 2, il prend part ensuite à 150 matchs de L1. En 2011, il s’engage à l’Olympique de Marseille comme doublure et n’y joue que les rencontres de Coupe, ce qui ne l’empêche pas de remporter la Coupe de la Ligue. La saison passée, il évoluait dans le tout nouveau et lucratif championnat Indien. Il sera pour cette saison entraîneur-joueur du club de North East United.

Paul BROT (1972-1978) – Milieu de terrain

Paul Brot est un des plus grands talents qui ait joué chez nous, toutes époques confondues. Milieu créatif, habile technicien, remarquable dribbleur et doté d'une frappe soudaine, il martyrise ses vis-à-vis durant six saisons chez nous. Si ses débuts sont discrets, il crève l'écran par la suite en marquant une cinquantaine de buts en tout au cours de ses six saisons passées ici. Polyvalent et pouvant jouer derrière, il est sélectionné à trente-trois reprises en Equipe de France amateur, de laquelle il est désigné capitaine. Repéré par Guy Roux en personne, il s'engage à l'AJ Auxerre en 1978. Avec la formation de l'Yonne, il connaît la montée en Division 1 et joue une finale de Coupe de France, perdue contre Nantes.

Loïc CHAVERIAT (1993-1999 puis 2004-2007) – Attaquant


Gamin du cru formé ici, Chavériat était un attaquant très doué, rapide, technique, doté d’une bonne vision du jeu, à qui seule la finition faisait parfois défaut. Il a connu trois montées ici dont deux comme titulaire. Ses 12 buts lors de la saison 98-99 contribuent au titre mémorable de champion de France du National, et pour son retour en 2004, il aide à l’accession en National. En tout, il a inscrit une cinquantaine de buts sous nos couleurs toutes compétitions confondues. Transféré à Saint-Etienne pour une somme record, il a peu joué chez les Verts mais aura tout de même disputé 21 rencontres de Ligue 1. Il a aussi connu l’Elite en Suisse à Lausanne. Sète, Béziers et Mèze ont été les dernières étapes de sa carrière.

Koffi FIAWOO (1995-1997) - Attaquant

Avant-centre rapide et puissant, Koffi Fiawoo est une des nombreuses bonnes pioches du président Jacky Duriez. Il signe ici en 1995 en provenance du Mans et est pendant deux saisons le fer de lance de notre attaque. Il s'éclate ici, trouvant à une trentaine de reprises le chemin des filets en près de 80 matchs. Il inscrit notamment 16 buts lors de sa première saison, finissant 7eme meilleur buteur du championnat. Son efficacité contribue au maintien du club en Division 2 ces deux saisons-là. L’international Togolais part alors pour Sochaux en compagnie de Boniface et accède en D1 avec le club du Doubs. Il prend part à 17 rencontres dans l'Elite (2 buts) et achève sa carrière professionnelle à Lorient puis Créteil en 2002.

Diego GARZITTO  (1970-72 puis 1973-83) – Défenseur

Arrière polyvalent capable de jouer également au milieu ou un attaque, Garzitto porte notre maillot durant douze saisons et se voit même confier avec le temps le brassard de capitaine. Il ne fait qu'une courte infidélité au club Bressan, s'exilant en Corse à l'AC Ajaccio lors de la saison 1972-73 où il joue 36 rencontres de Division 1. Sur le terrain, Garzitto est un guerrier, doté d'une constance et d'une détermination exceptionnelle. Il revêt notre maillot plus de trois cents fois, inscrivant au passage une vingtaine de buts. Devenu entraîneur une fois sa carrière de joueur achevée, il prend les rênes de Louhans-Cuiseaux durant deux saisons entre 2004 et 2006 et contribue à faire remonter notre club en championnat National.

Jean GIRARDOT (1970-1973) – Attaquant


Redoutable chasseur de buts, Girardot  était un véritable casse-tête pour les défenseurs adverses. Il débarque au CS Cuiseaux dans les années 60 et revêt la casquette de canonnier attitré ; on prête à son actif 32 buts lors de la saison 64-65 et trente-six (son record) lors de l'exercice suivant. Une fois la fusion actée, alors trentenaire, il continue à marquer. Il est l’auteur des buts de l’exploit en Coupe de France contre le PSG en 1971. En championnat, il inscrit 11 buts en seulement 13 matchs ! Deux ans plus tard, il se targue d'un triplé contre Beaune, favorisant l'accession de l'équipe B. Sa carrière a une longévité exceptionnelle : à l'âge de 45 ans il continue à rendre des services au sein de l'Equipe C.

Sylver HOFFER (1988-1993) - Attaquant

Sylver Hoffer est l’attaquant vedette du club au début des années 90. Arrivé de Nîmes en 1988, il joue ici pendant cinq saisons, disputant 150 rencontres de Division 2 pour 51 buts ! Il termine 3eme meilleur buteur du groupe B de Division 2 en 1989. Cantonné au banc à Martigues par la suite (2 matchs de D1), il a terminé sa carrière à Bourges et Montluçon. Joueur aussi doué balle au pied que fragile mentalement, il était connu pour ses excès. Son décès en juillet 2011 à seulement 43 ans a été un choc pour les amoureux du club. Décidément voué à un destin peu commun, alors junior à l’INF Vichy, il avait été la vedette d’une émission de Patrick Sabatier en 1985 pour avoir sauvé de la noyade un homme et son fils.

Jean-Christian LANG (1972-1974) – Milieu de terrain

Infatigable travailleur, Lang est un joueur marquant des années 70. Prêté ici par le FC Sochaux, avec lequel il a fait quelques apparitions en première division, ce nordiste d'origine fait un passage remarqué. Par la suite, il prendra la direction de la Berrichonne de Chateauroux, de Thonon puis Annecy. En tout, durant sa carrière,  il a  disputé près de trois cents rencontres de Division 2. Capé quarante fois en amateur, il compte aussi des sélections en Espoirs, millitaires et Olympiques. Une fois sa carrière de joueur terminée, il fera une carrière honorable d'entraîneur dans des clubs comme Annecy, Le Puy, Montceau-les-mines, Dôle-Tavaux, Sochaux (formateur) et plus récemment en Tunisie, au Maroc et en Algérie.

Alexandre LICATA (2004-2006) – Attaquant

Rapide, adroit, polyvalent, buteur, passeur, Licata était un joueur qui savait à peu près tout faire. Il a été un des attaquants les plus efficaces de ces dernières années et même de l’Histoire du club. Arrivé ici en 2004, il inscrit dix buts en une moitié de saison, et fait monter le club. Une nouvelle fois auteur de dix réalisations en National en une seule demi-saison lors de l’exercice suivant, Licata est transféré à l’AS Monaco pour 800 000 €. D’abord prêté à Gueugnon puis Bastia, ce gaucher d’origine sicilienne finit par s’imposer en L1 lors de la saison 2008-09 (9 buts). Il part alors à Auxerre mais se voit contraint de mettre un terme à sa carrière à seulement 26 ans en raison d’une grave blessure à la cheville.

Livio LORENZATTI  (1970-1981) – Défenseur

Arrière gauche intraitable sur l'homme, véritable force de la nature, Lorenzatti imposait sa présence physique dans la surface de réparation. Il aura traversé les seventies sous le maillot du CSCL, et y a même fait toute sa carrière. Titulaire indéboulonnable, celui qui était un employé dans l'entreprise Morey jouait chaque saison en moyenne entre vingt-cinq et trente matchs, ce qui représente au final près de trois cents matchs disputés. Il y a tout connu, réussites et galères : l'accession en D2, la relégation deux ans plus tard, les exploits en Coupe de France ainsi que la remontée en 1981 en guise d'apothéose. Investi dans la vie du club, Livio entraînait les jeunes pousses.

Sébastien MARCHANDE (2001-2006) - Milieu de terrain


Chouchou du Stade de Bram dans les années 2000, Marchandé était un meneur de jeu particulièrement brillant et intelligent. Redoutable tireur de coup de pieds arrêtés, excellent passeur, meneur d’hommes, bon technicien, il a fait passer de bons moments aux supporters, avant d’être poussé vers la sortie après cinq belles saisons passées ici. Au total, il a disputé près de 150 rencontres de championnat, pour une vingtaine de buts marqués, et autant voire encore davantage de passes décisives. Seb’ retourne ensuite à Besançon, son club d’origine, puis entame une carrière d’entraîneur-joueur à Bresse Jura. Il tient aujourd’hui ce rôle à Sud-Revermont en LR2.

Alain OLLIER (1980-1985) – Milieu de terrain

Alain Ollier était un gaucher habile avec le ballon et très agréable à voir jouer. Formé à Saint-Etienne, il joue ensuite à Cournon et Auxerre. Transféré à Cuiseaux-Louhans en 1980, il y reste cinq saisons. Ollier est l’auteur du but de la tête qui permet au club de retrouver la D2. Il est aussi le héros d’un match contre Marseille en novembre 1981 en marquant deux fois. Sous son impulsion, l’équipe termine 5eme de D2 en 1982. Avec Chikhi et Jacquinot, ils forment le meilleur milieu de terrain de l’Histoire du club, jouant ici 105 matchs de D2 et pour 23 buts marqués. Par la suite, il rejoint le voisin de Montceau-les-mines. Retenu pour le championnat du Monde universitaire au Mexique, il décline sa participation par peur de l’avion.

Christophe ROBERT (1995-1996) – Milieu de terrain

Christophe Robert n'est resté qu'une seule saison au club (1995-1996), mais son passage aura marqué les esprits. Devenu persona non grata dans le football français suite à l'affaire VA-OM, il vient chez nous se relancer. Il éblouit le stade de Bram par sa créativité, son talent, son aisance et son altruisme. International A' durant ses plus belles années Nantaises (sorte d'équipe réserve de l'Equipe de France), il a auparavant pris part à plus 235 rencontres de Division 1 (43 buts). Son année à Louhans lui permet de rebondir à l'échelon supérieur puisqu'il s'engage par la suite à Nancy avant de finir chez les Verts de Saint-Etienne qu'il contribuera à faire remonter.

Georges TOURNAY (1985-1992) – Attaquant


Pur produit du Racing Club de Lens, Georges Tournay débarque chez nous en 1985 après un prêt de deux ans à Abbeville en Division 2. Animateur de l’attaque bressanne pendant sept ans, Tournay était une personne que l’on décrivait comme « rigoureuse, généreuse dans l’effort, professionnelle, sincère et loyale ». Il a disputé ici près de 200 matchs de championnat et marqué au total 26 buts, participant notamment à la remontée en D2 en 1986. Sollicité par son club formateur, il quitte Louhans en 1992 pour en prendre la direction du centre de formation, puis devient adjoint et même entraineur principal de Lens après le limogeage de Roland Courbis. C’est notamment lui qui a découvert et formé Raphaël Varane.

Guillaume WARMUZ (1990-1992) – Gardien de but

Natif de Saône-et-Loire, Guillaume Warmuz était chez lui à Louhans quand il s'engage pour une durée de 4 ans après avoir été gardien réserviste de l'OM. Il ne reste en réalité que deux saisons ici, permettant le maintien la première saison et ratant de peu  la montée en D1 la suivante. Il dispute l'intégralité des matchs de championnat, soit 68 rencontres. Il est ensuite transféré au RC Lens et reste fidèle durant 11 saisons au club Nordiste. Il est sacré champion de France en 1998 et gagne la Coupe de la Ligue un an plus tard. En 2002 il signe à Arsenal en Angleterre où il est 3eme gardien puis retrouve une place de titulaire à Dortmund. « Gus » termine sa carrière en 2007 sur une rupture des ligaments croisés antérieurs..

Alain ZEMB (1985-1988) - Attaquant



Zemb a trainé sa chevelure blonde au Bram durant trois ans ; il est un des grands buteurs de l’Histoire du club. Pour sa première saison chez nous, il inscrit 13 buts, dont celui de la montée à Clermont, de la tête. Lors de la saison suivante il marque à 17 reprises en championnat, terminant 5e buteur de la D2, à une unité seulement de Roger Milla et Laurent Blanc. Pour la saison 87-88 il plante encore 14 buts et le CSCL termine à une belle 7eme place en D2. Il n’en fallait pas plus pour qu’il signe à Caen en D1. Hélas, une pubalgie l’éloigne des terrains. Il finit sa carrière pro à Dunkerque, Gueugnon, et Epinal. A seulement 18 ans, il marquait déjà 26 buts en Honneur sous le maillot de Marsevaux.

Textes réalisées en collaboration avec Philippe.
Ont donné quelques infos utiles : Dogliani, Pupu, Lolo71.
Sources : "Mes 40 ans de passions", ouvrage de Michel Sylvain.
Sources internet : footballdatabase, player history, wikipedia.
Photos : JSL, indépendant (supplément), guides de la saison du club
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doudou
CFA
avatar

Nombre de messages : 2592
Age : 17
Localisation : ...
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Election du meilleur joueur de l'Histoire de Louhans-Cuiseaux : la grande finale   Ven 16 Oct - 21:00

Désolé pour le retard, il va falloir un peu patienter pour avoir les résultats. Un forumiste m'a envoyé son vote dans les délais, mais comme il était incomplet je lui ai demandé de me le renvoyer de manière complète. J'attends donc sa réponse.
Je peux déjà vous annoncer qu'un seul joueur n'a récolté aucun point parmi les 20.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NAPOLEON71
CFA
avatar

Nombre de messages : 2974
Age : 33
Localisation : Mâcon
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Election du meilleur joueur de l'Histoire de Louhans-Cuiseaux : la grande finale   Sam 17 Oct - 6:42

Doudou a écrit:
Je peux déjà vous annoncer qu'un seul joueur n'a récolté aucun point parmi les 20.
Mais qui est le bonnet d'âne (qui finira quand même 20e meilleur joueur louhannais de tous les temps !) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doudou
CFA
avatar

Nombre de messages : 2592
Age : 17
Localisation : ...
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Election du meilleur joueur de l'Histoire de Louhans-Cuiseaux : la grande finale   Dim 18 Oct - 21:22

Ce n'est pas vraiment une surprise : c'est l'International Argentin (30 sélections) Angel Hugo BARGAS que vous avez désigné comme le meilleur joueur de l'Histoire. Et pourtant, sur les 14 votes, on trouve 10 joueurs différents placés à la première place. On constate aussi que 19 des 20 finalistes ont recueilli des points. Christophe ROBERT et Loïc CHAVERIAT complètent le podium.
En 45 ans, évidemment qu'ils sont nombreux les grands joueurs à avoir évolué sous nos couleurs, et il a été parfois difficile de devoir en écarter de son vote final.






Angel Hugo BARGAS
Né le 29 octobre 1946 (il fêtera donc ses 69 ans dans 10 jours)

Palmarès

Champion d'Argentine en 1969
Champion de France en 1973 et 1977
Vainqueur de la Coupe de France 1979
Elu footballeur argentin de l'année en 1972.
Participation à la Coupe du monde 1974.

Ses Stats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Election du meilleur joueur de l'Histoire de Louhans-Cuiseaux : la grande finale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Election du meilleur joueur de l'Histoire de Louhans-Cuiseaux : la grande finale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum non-officiel de Louhans-Cuiseaux  :: LOUHANS-CUISEAUX - le club :: La rubrique "Spécial 10 ans du Forum"-
Sauter vers: